Zoom sur la Pro-A, l'alternance pour les salariés déjà en poste

3.2.2023

Le dispositif

Ce qu'on appelle aujourd'hui la Pro-A est en réalité l'ancienne "période de professionnalisation". Il peut être mobilisé dans le cadre d'une évolution, promotion, réorientation ou reconversion professionnelle. Il permet au salarié et à son employeur de coconstruire un projet qualifiant. On entend souvent parler de "reconversion par l'alternance" : en effet, la Pro-A permet à un salarié déjà en poste de bénéficier d'une formation en alternance tout en conservant son emploi et sa rémunération (lorsque la formation se déroule pendant le temps de travail).

La durée totale d'une Pro-A est généralement comprise entre 6 et 12 mois, et peut être allongée à 36 mois pour les 16-25 ans n'ayant pas obtenu le niveau Bac dans le cadre de leurs études.

La demande peut aussi bien émaner du salarié que de l'employeur, dans le cadre du plan de développement des compétences de son entreprise.

La prise en charge

L'OPCO (Opérateur de Compétences) de l'entreprise prend en charge tout ou partie des frais pédagogiques, de transport et d'hébergement. Les plafonds de prise en charge sont définis par les branches professionnelles et varient donc en fonction des OPCO. Un éventuel reste à charge peut être pris en charge par l'employeur, ou encore par le salarié via son CPF par exemple.

Si un accord de branche étendu le prévoit, il est également possible de faire prendre en charge tout ou partie du salaire du collaborateur (dans la limite du SMIC horaire).

Il est donc essentiel de connaître son OPCO pour estimer la prise en charge d'une Pro-A. Si vous ne le connaissez pas, vous pouvez le vérifier ici en entrant simplement le SIRET de votre entreprise.

Les conditions d'eligibilite

Les salariés en CDI, CUI et CDD sont concernés par le dispositif de la Pro-A, à condition qu'ils justifient d'un niveau de qualification inférieur au Bac +3.

La formation choisie devra obligatoirement être :

- Qualifiante (diplôme, titre RNCP, CQP, VAE...) et d'un niveau supérieur à celui déjà détenu par le salarié concerné

- D'une durée de 150 heures minimum (représentant 15 à 25% de la durée totale de la Pro-A)

- Inscrite dans la liste des certifications professionnelles pour lesquelles votre branche a signé un accord collectif étendu (retrouvez la liste des certifications éligibles par branche ici)

Dans le cadre d'une Pro-A, comme pour toute formation en alternance, l'employeur devra désigner un tuteur, qui sera chargé d'accompagner le salarié durant tout son parcours.

-> Découvrez notre programme de formation tuteur

Les démarches

Si vous souhaitez initier une demande de Pro-A en tant que salarié, vous devez dans un premier temps en faire la demande à votre employeur, de préférence par courrier recommandé.

L'employeur peut alors se rapprocher de son OPCO pour connaître les conditions de prise en charge et les certifications validées par sa branche professionnelle. Il est alors temps de rechercher l'organisme et la formation adaptés.

Une fois toutes les modalités définies, l'employeur n'a plus qu'à établir un avenant au contrat de travail du collaborateur, et à déposer sa demande de prise en charge auprès de son OPCO.

Le saviez-vous ?

Formext vous accompagne dans la gestion de votre plan de formation ! Pour en savoir plus, téléchargez notre Ebook "L'Externalisation du plan de formation".